Dieu juge-t-Il? Karma ou conséquences? contradictions et explications…

Luc 6:37-38 Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez (pardonnez), et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

 

Bonjour à toutes et à tous,

je voulais ici traiter de la question du jugement en prenant quelques passages des écritures, tentant par la de démêler si besoin quelques apparentes contradictions qui pourraient ou auraient perturbé notre intelligence.

Bonne lecture!

Jean 5:22-24 …Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.

 

On peut remarquer tout d’abord par ce passage que Dieu notre Père ne juge personne, mais Il a remis tout jugement à Jésus-Christ son Fils notre Seigneur. En effet, Jésus dans son pèlerinage sur terre a partagé pleinement notre humanité, et de ce faite, Il sait à quelles difficultés nous pouvons être confrontés ici bas;

bien que la Trinité, Père, Fils, Saint-Esprit est un profond mystère, Il a été donné à notre Seigneur Jésus, le Fils, d’exercer le jugement.

Hébreux 4:15 …Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.

 

Et pourtant, on peut lire dans les Écritures que Jésus lui même ne juge personne ou qu’il n’est pas venu pour juger le monde, qu’en est-il réellement?

Jean 3:17 …Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

également ce passage dans un contexte plus terrestre;

Jean 8:15 …Vous jugez selon la chair; moi, je ne juge personne.

 

Bien que je ne veuille pas m’étendre sur la question du salut dans cette article, on peut en déduire que Jésus est venu non pas pour nous juger, mais bien pour nous sauver… Le but même de sa venue sur terre était de nous racheter du pouvoir de la mort et du péché par son sacrifice et de nous donner sa sainte Parole afin que nous puissions vivre une vie nouvelle dans l’Esprit.

Et c’est cette même Parole justement qui, nous élevant à une gloire supérieure en la vie de l’Esprit, nous rend d’autant plus responsable de nos actes devant lui, ayant à présent toutes les « cordes en main » pour mener une vie juste et sainte dans l’amour qu’il nous a manifesté.

Certaines paroles de Jésus pourraient presque s’apparenter au « karma » dans sa compréhension commune, (c’est-à-dire ce que je fais me reviendra, que ce soit en bien ou en mal). Cependant, cette notion commune du karma exclu le faite que le Seigneur à également sa volonté propre, volonté qui dépasse de loin notre intelligence humaine et notre compréhension;

En effet notre Seigneur n’est pas un automate et il ne tient pas toujours compte de nos fautes ni de nos bonnes actions…

Comme il est écrit:

Romains 4:7-8 Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts! Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché!

Psaume 32:1 De David. Cantique. Heureux celui à qui la transgression est remise, A qui le péché est pardonné!

Romains 9:14-16 …Que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l’injustice? Loin de là! Car il dit à Moïse: Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’ai compassion. Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.

Luc 17:9-10 …Doit-il de la reconnaissance à ce serviteur parce qu’il a fait ce qui lui était ordonné? Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire.

 

 

Alors, est-ce que Dieu juge ou non?

Pour moi, il est manifeste que le Seigneur ne prend aucun plaisir à nous juger, mais par contre, Il nous invite à manifester sa volonté, afin que nous soyons imitateur de sa justice et de sa miséricorde, véritables enfants de Dieu, comme on peut le lire dans le sermon sur la montagne par exemple (Matthieu 5, Luc 6). Et Il se tient également prêt à juger toutes injustices car Il ne supporte pas le mal!

Frères, soyons donc ces imitateurs afin de ne pas exciter sa colère, car notre Seigneur est véritablement bon avec nous!

En effet si tu ne partages pas avec celui qui a faim, pourquoi le Seigneur te donnerai-t-il à manger? Malgré tout il te le donne! Si tu vis en méprisant autrui, crois-tu que le Seigneur aura plaisir à te faire miséricorde? Malgré tout il te fait miséricorde! Si tu ne partages pas tes richesses terrestres, crois-tu que le Seigneur te partagera son royaume céleste? Malgré tout il se tient prêt à le faire! Mais si envers et contre toutes ses bontés, nous ne daignons pas vivre conformément à son amour envers nos prochains, Alors nous risquons fort de nous disqualifier nous même…

Voici une parabole;

 

Évangile selon saint Matthieu 18. 23-35

Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : « Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout. » Saisi de pitié, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette. Mais, en sortant, le serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : « Rembourse ta dette ! » Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : « Prends patience envers moi, et je te rembourserai. » Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé. Ses compagnons, en voyant cela, furent profondément attristés et allèrent tout raconter à leur maître. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : « Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ? » Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il ait tout remboursé. C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère de tout son cœur.

 

Malgré cela, nous savons que notre Seigneur est infiniment bon, et que quiconque se détourne de ses mauvaises attitudes ou mauvaises habitudes trouve grâce auprès de lui!

Psaume 103:8-9 …L’Eternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté; Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours;

 

Matthieu 12:7 …Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices…

Psaume 45:6 Ton trône, ô Dieu, est à toujours; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité.

Hébreux 1:8 Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité;

Hébreux 1:9 Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité; C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie au-dessus de tes égaux.

 

 

J’espère que ce court article aura pu vous éclairer un peu, ou du moins vous rappeler quelques passages des écritures.

Soyez-béni dans le nom de Jésus-Christ!

 

Joachim Verdan, le 05.06.2019

Laisser un commentaire